La FNATH en quelques chiffres

200 000 adhérents
depuis 1921
20 000 bénévoles
 

 

 

 

Une société
plus sûre

Actions de prévention des accidents du travail, de la route ou domestiques.
Une société
plus juste
Défendre et faire progresser vos droits.
Une société
plus solidaire

Faire accepter les accidentés de la vie comme des citoyens à part entière.

La FNATH

a-part-entiere.fr
Pour être informé régulièrement sur les actualités dans le domaine du handicap, de la santé ou bien encore la santé au travail, connectez-vous sur la version numérique de notre journal : 
www.a-part-entiere.fr
 

Nos actions

France TELECOM. La Fnath se portera partie civile !

La Fnath, Association des accidentés de la vie, au nom de toutes les victimes du travail et leurs familles, prend acte de la décision courageuse du Parquet de Paris dans l’affaire France Telecom.

La Fnath tient à rappeler que, sous réserve de la présomption d’innocence qui doit s’attacher à tous les prévenus, cette affaire peut et doit faire évoluer la prise en charge des victimes du travail au plan pénal.

Force est de rappeler que la politique pénale de ce pays est fort peu soucieuse des victimes de comportements délictueux au sein du monde du travail et c’est pourquoi la décision du Parquet de Paris en l’espèce constitue, espérons-le, un changement des pratiques et des mentalités.


Actualités

Réforme des minima sociaux : Ne pas « déshabiller Paul, pour habiller Jacques » !!!

La FNATH a pris acte des déclarations du Premier Ministre sur les minimas sociaux qui, pour certaines ne sont pas critiquables alors que d’autres appellent de prudentes réserves.

Au titre des mesures de simplification attendues, le délai entre deux visites obligatoires pour bénéficier de l’allocation aux adultes handicapés à 20 ans au lieu de 5 ou 10 ans selon les cas actuellement, est accueilli favorablement.

C’est avec bien plus d’inquiétude que la FNATH reçoit l’annonce sur la possibilité d’instaurer un "revenu universel" définit comme "une allocation unique, ouverte à tous, à partir de 18 ans, pour remplacer la dizaine de minima sociaux existant".
La FNATH souhaite, d’ores et déjà, que des garanties soient apportées aux personnes handicapées et à leurs familles quant à une réforme qui n’aura pas pour conséquence de « déshabiller Paul, pour habiller Jacques » !!




Recherchez le groupement FNATH le plus proche de chez vous

La Fnath Mentions légales Nous contacter